INTÉGRAL JEAN BEAUDOIN + NOVALUX
Montréal, QC

 

INTENTION DE LA CONCEPTION

LE MONUMENT DE LA COUPE STANLEY À OTTAWA / UN TÉMOIGNAGE VIVANT.

Sur ce coin de rue historique à l’angle des rues Elgin et Sparks, la nation à l’origine du hockey pourra célébrer un trophée comportant les noms de tous les champions d’un jeu invraisemblable.

Le hockey / un jeu invraisemblable

Le hockey représente un moment unique et presqu’invraisemblable.

C’est un rassemblement par temps froid.

Un rassemblement sur la glace, qui peut aussi se tenir dans la rue par une chaude journée d’été.

Dans un endroit régi par des limites strictes, les bandes, pouvant également prendre la forme de simples bancs de neige.

Il consiste à compter un but en envoyant un objet ludique, la rondelle, qu’on ne retrouve dans aucun autre jeu, à l’intérieur d’un filet entouré de rouge et ancré dans la glace, alors qu’on peut simplement se contenter d’une vieille balle qu’on fait passer entre deux pierres.

 

Mise au jeu / deux joueurs, deux lames, une rondelle, un trophée

Mais pour remporter la coupe, pour y voir gravé le nom de votre équipe et ceux de tous vos coéquipiers,

Vous devez relever le défi du face-à-face au sein de la ligue la plus forte au monde.

 

Vous devez survivre à une longue saison et remporter le dernier match d’une intense succession de séries.

Tous les enfants qui ont participé à un match de hockey ont déjà eu, pendant un instant, la vague vision de voir leur nom inscrit sur la Coupe Stanley.

Des lames de verre affichant les noms de tous les champions monteront sur la rue Sparks.

Une mise au jeu perpétuelle représentant la coupe.

Un monument commémoratif pour une ville nordique et ses mutations saisonnières

Faisant écho à un instant sportif qui se déroule sur la glace,

Un sport et un endroit à l’intérieur d’un espace clos de dimensions variées,

Saluant un trophée en constante évolution,

Voilà des conditions peu probables pour un espace public…

sauf dans une ville nordique.

 

Le site d’un « don à Lord Stanley » deviendra un monument en constante évolution, un lieu de rassemblement unique en plein centre d’Ottawa, ville nordique qui se transforme également au rythme des saisons.

Le monument célèbrera le hockey en oscillant entre les matières solides et liquides.

Un paysage info en évolution / un monument habité par ses champions

Le monument sera érigé en mémoire de tous les champions. Il comportera le nom de tous les joueurs, de ceux dont le nom a déjà été enlevé du trophée et des champions à venir.

Sur un autre plan, celui des rêves et des souvenirs, les noms des champions seront suspendus dans la glace et dans l’eau de manière à créer un paysage info unique.

Pendant un court moment à Ottawa, une marche informelle ou le point de destination d’un visiteur deviendra une expérience de passage vers un paysage info.

Érigé en mémoire des champions / un monument en évolution

La Coupe Stanley est un trophée unique qui évolue avec chaque nouveau champion.

Cette nature cumulative a permis à sa forme et à ses surfaces d’évoluer au fil des ans.

Ce monument sera à la hauteur de son rôle commémoratif puisque, telle la vraie coupe, il pourra accueillir de nouvelles informations en plus d’archiver tout ce qui a été écrit au sujet de la coupe depuis sa création.

La patinoire

Lorsqu’on aura déterminé le site reproduisant la surface glacée sur laquelle se déroule le jeu, un espace rectangulaire sera défini dans la rue Sparks légèrement angulaire.

En hiver, la neige s’accumulera dans l’espace subtilement sculpté sous les pas des visiteurs. En d’autres saisons, un miroir d’eau délimitera la place du monument et suspendra les murs et les silhouettes des visiteurs.

Le passage

Un passage sera aménagé entre les deux murs, agrémentés des écrits permanents qu’on retrouve sur la partie supérieure de la coupe.

Les tuiles de verre cryptées seront illuminées, invitant le visiteur à entrer dans le monument de la Coupe.

À son point culminant, le passage évoquera la sensation d’une subtile élévation comme si on était sur des patins. Au centre du passage, « on laisse tomber une rondelle » symbolisant le don offert par Lord Stanley.

Les deux murs de la coupe affichent les noms de tous les champions

Les deux murs, placés l’un en face de l’autre, seront fabriqués de verre trempé recourbé et insérés dans des cadres triangulaires en aluminium. Évoquant les bandeaux sur la partie inférieure de la coupe, qui comportent chacun les noms de 13 champions, un mur sera consacré à cinq années et l’autre, à sept années.

Les murs extérieurs afficheront les noms des champions actuels de la Coupe.

Une cérémonie inaugurale sera organisée chaque année au moment d’inscrire les noms des nouveaux champions.

Tous les 13 ans, on retirera à tour de rôle les bords sur les niveaux intérieurs de la coupe. Trois couches de verre, présentant la hauteur des cinq niveaux d’anneaux retirés, pourront être utilisées jusqu’en 2109.

D’ici 88 ans, une nouvelle génération prendra la décision d’ajouter de nouvelles couches ou de faire évoluer le monument comme ce fut souvent le cas pour la Coupe.

Illuminer les murs en évolution

Au-delà du contenu en constante évolution des deux murs, ceux-ci évolueront tout en reflétant la lumière naturelle et le ciel, les ombres de la nuit, ainsi que la matérialité de la surface de l’eau.

La lumière sera distribuée depuis l’intérieur du verre pour rehausser l’impression de suspension des noms des champions et imposer une présence empreinte de respect sur la rue Sparks la nuit à proximité du Monument commémoratif de guerre.

Les nuages d’eau seront dispersés de manière ponctuelle sur la surface, à partir des joints verticaux, pour ainsi rafraîchir et éclaircir le mur en été et provoquer les jours d’hiver l’apparition d’une mince pellicule de glace sur les surfaces légèrement orientées en direction du ciel, du côté intérieur, ou en direction de la rue.

Paysage sonore / Le bruit des bandes

À l’instar des limites virtuelles d’un match de hockey sur un lac récemment gelé, les limites de l’installation seront également virtuelles. On pourra ainsi entendre le bruit particulier d’une rondelle frappant les bandes ou de deux hockeyeurs fantômes se bataillant dans un coin, sous forme de murmures ponctuels entre les deux murs.

Une expérience dans la mémoire de tous les gens qui ont fait de la coupe de Lord Stanley un objet mémorable

Au-delà d’une mémoire figée, d’un objet fixé dans l’histoire, le monument de la Coupe Stanley à Ottawa renfermera les souvenirs des champions, évoluera avec chaque nouveau championnat, se transformera en fonction des saisons et témoignera du caractère vivant d’une ville de hockey qui a vu naître un trophée unique et en constante évolution.

En lire plus

À PROPOS DE

Jean Beaudoin et Érick Villeneuve collaborent depuis plusieurs années sur des installations artistiques à échelle urbaine. Chacun dirige son atelier ; Intégral Jean Beaudoin œuvre sur des projets de mise en espace et de signalétique, et Novalux explore des interventions interactives et lumineuses.

Depuis 2009, le duo collabore sur les projets suivants :

• L’identité et le plan lumière dynamique du Quartier des spectacles a été conçu par Jean Beaudoin et Ruedi Baur, dont plusieurs composantes ont été mise en place par Novalux.

• L’installation artistique « Champ de Pixel » fut la première installation hivernale sur la Place des festivals, la plus importante place de Montréal.

• Le « Nuage de givre » est une aussi une œuvre temporaire ayant été déployé sur la Place des festivals. 100 000 particules de glace, suspendues au-dessus de la place, étaient modulées par le climat et les passants.

• Jean Beaudoin et Érick Villeneuve collaborent actuellement sur le design d’une installation d’un kilomètre ayant pour objectif d’animer et préserver la qualité de la rue Sainte-Catherine Durant le chantier à venir. Une rue mythique ayant été le théâtre de plusieurs parades de la coupe Stanley à Montréal.

En lire plus