« Après y avoir réfléchi depuis quelque temps, je pense qu’il serait avantageux d’avoir une coupe qui servirait d’emblème de la suprématie au hockey dans le Dominion du Canada. »

FREDERICK ARTHUR STANLEY

« Après y avoir réfléchi depuis quelque temps, je pense qu’il serait avantageux d’avoir une coupe qui servirait d’emblème de la suprématie au hockey dans le Dominion du Canada. Il ne semble exister pour l’instant aucun signe extérieur et visible de championnat et, compte tenu de l’intérêt général que les matchs suscitent maintenant et de l’importance de les voir se dérouler dans un esprit sportif et selon des règles reconnues de manière générale, je suis disposé à faire don d’une coupe qui serait remise à l’équipe consacrée championne à chaque année. »
-LORD STANLEY OF PRESTON 1892

Le sixième gouverneur général du Canada est né à Londres, en Angleterre, le 15 janvier 1841, deuxième fils d’Edward George Stanley Geoffrey, 14e comte de Derby, trois fois premier ministre. Il fait ses études à Eton College et, à l’âge de dix-sept ans, rejoint les Grenadier Guards. Il prend sa retraite en tant que capitaine en 1865. Dans la même année, il est élu à la Chambre des communes britannique en tant que député conservateur de Preston. En 1864, il avait épousé Lady Constance Villiers et ils eurent huit fils et deux filles. Au cours de sa longue carrière politique, Stanley a occupé un certain nombre de postes importants, y compris celui de secrétaire financier au ministère de la Guerre, secrétaire d’État à la Guerre et des Colonies. En 1886, il est élevé au rang de baron – Baron Stanley of Preston (Lord Stanley).

Lorsqu’on lui offre le poste de gouverneur général du Canada en février 1888, Lord Stanley rapidement accepte et, en juin, déménage au Canada avec Lady Constance et quatre de leurs enfants. Au dire de tout le monde, la famille Stanley s’adapte bien à son nouvel environnement et devient populaire dans tout le pays.

Bien versé dans les questions militaires, Stanley plaide pour une milice et défense fortes, et se retrouve pris au milieu entre les points de vue opposés des Canadiens et des Britanniques au sujet de l’arrestation de chasseurs de phoques canadiens dans la mer de Béring par les Américains.

Suite à la mort de son frère aîné en avril 1893, Lord Stanley accède au titre de 16e comte de Derby et démissionne de son poste de gouverneur général. En juillet, il quitte le Canada pour s’occuper de la succession de la famille en Angleterre. Il ne quitte pas pour autant le domaine public, siégeant en tant que maire de Liverpool et président de la British Empire League, tout en poursuivant avec succès son hobby de chevaux de course.

Lord Stanley est décédé d’une insuffisance cardiaque le 14 juin 1908.